Un site qui a été créé pour vous, pour vous aider à réfléchir à ce qu’est la fin de vie en France en 2019 et à ce que vous voudriez qu’elle devienne. Un site où nous vous disons ce que nous faisons pour que cela arrive bientôt.




La liberté, une valeur essentielle

L’euthanasie en France

Un nouveau sondage sur le sujet de la fin de vie, effectué par l’Institut Ipsos dans le cadre de la «28ème Journée du livre politique», a été publié le 3 avril 2019. Ce sondage exprime qu’en 2019, quelles que soient notre affinité politique, notre catégorie socio-professionnelle ou notre âge, nous sommes 96% à être favorables à une loi de légalisation de l’euthanasie. (lire le détail de l’enquête d’opinion à l’égard de l’euthanasie, page 23 du rapport).

Pour mémoire, le 28 février 2018, à l’initiative de Jean-Louis Touraine, 156 députés signaient une tribune réclamant de légiférer dans l’année pour donner aux malades en fin de vie “la libre disposition de leur corps et, c’est essentiel, de leur destin”, et les députés Falorni, Fiat et Touraine déposaient trois propositions de loi qui attendent encore de figurer à l’ordre du jour de l’agenda parlementaire.

En mars 2018 nous avons créé LE CHOIX pour porter la parole des signataires de nos deux pétitions et près de 10 000 personnes nous ont rejoints.

Le CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) qui s’est saisi du sujet de la fin de vie grâce à nos pétitions a également voté le 10 avril 2018 à une large majorité pour une évolution de la loi afin que l’aide active à mourir soit légalisée.

Le thème de la 28ème journée du livre politique était cette année “NOS LIBERTES EN DANGER ? ».

A cette question, nous répondons que oui, quand nos compatriotes sont obligés de vivre l’exil pour choisir leur fin de vie, oui, nos libertés sont en danger, et LE CHOIX, fort du nombre croissant de citoyens qui le rejoignent, continue chaque jour à lutter pour que la loi change dans notre pays.

L’association

Nathalie Gueirard Debernardi et Marie Godard ont chacune créé une pétition pour que soit votée une loi sur l’aide active à mourir en France. Ces pétitions ont été jumelées par change.org et, au début janvier 2019, ont dépassé les 394.000 signatures.

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) qui, après avoir décidé de traiter le sujet de la fin de vie, a invité Marie et Nathalie à être auditionnées en avril 2018, les a averties qu’ils n’acceptaient d’auditionner que les représentants d’associations ou de sociétés savantes. C’est à ce moment-là qu’elles ont pris la décision de s’entourer de personnes qui sont très engagées dans le même combat, et ont créé LE CHOIX, votre association.

Vous trouverez sur notre site de très nombreuses informations sur qui sont les membres fondateurs du CHOIX, leur engagement, le travail qu’ils accomplissent pour que les choses changent. Mais ce n’est pas tout, puisqu’une large place est faite à vos commentaires, à vos témoignages, à vos questions et à plein d’autres sujets liés à la fin de vie.

Nous avons également créé — une première en France — un GUIDE PRATIQUE qui se veut un outil de réflexion destiné à chacun d’entre vous. Nous espérons qu’il vous aidera à réfléchir à ce que vous espérez que sera votre fin de vie, à ce qui est acceptable, et ce qui ne l’est pas et à ce qu’il serait judicieux de faire pour la préparer de la meilleure façon possible.

ACTUALITÉ

LES VOEUX DU CHOIX POUR 2020

Chères amies, chers amis membres,

Notre association Le Choix-citoyens pour une mort choisie a maintenant presque deux ans d’existence.

Grâce à l’énorme travail réalisé, elle est maintenant reconnue et s’inscrit parmi les différentes associations qui militent pour un changement de la loi Clayes-Léonetti.

Cette loi, tout le monde le sait, ne répond pas aux aspirations de la population. Nous militons pour que soit votée une nouvelle loi plus libre, plus respectueuse des désirs de chacun, surtout plus humaine.

L’année 2020 est déjà une année de mutation avec l’arrivée du docteur Denis Labayle, comme co-président et le départ de Nathalie Debernardi de son poste de coprésidente. Cette dernière continue à faire partie du Collège Décisionnel et devient présidente honoraire avec Marie Godard toutes deux membres fondateurs du CHOIX et à l’initiative des pétitions qui ont donné naissance à notre association.

Cette année sera décisive pour l’avenir du CHOIX. Nous entendons développer nos sections régionales en leur apportant une plus grande autonomie ainsi que les moyens financiers pour agir.

Pour cela nous allons instaurer un système de cotisation afin de nous permettre de mieux fonctionner, de réaliser nos projets et de justifier vis-à-vis de l’extérieur de la réalité de notre représentation nationale.

Un courrier vous sera envoyé dans les semaines suivantes pour vous en faire part.

Nous entendons lancer plusieurs actions originales au cours de l’année. Nous incitons les responsables des régions à rechercher auprès de tous les adhérents des idées d’actions facilement réalisables, efficaces et pas trop onéreuses. Le travail ne manque pas.

Du fond du cœur, nous vous souhaitons une très bonne année et vous invitons à une mobilisation générale pour que nous puissions faire avancer ensemble ce formidable projet d’offrir un jour à tous nos concitoyens cette dernière liberté.

Annie Babu coprésidente et Denis Labayle Co-président.

L'affaire Lambert est une affaire compliquée

Plainte pénale non assistance (Affaire Lambert)

L'affaire Lambert est une affaire compliquée. Quand on en…

Légaliser l’euthanasie et le suicide médicalement assisté

En apprenant que 300 gendarmes et policiers avaient effectué…
Le prêtre qui ne croyait plus en Dieu

Le prêtre qui ne croyait plus en Dieu

Roger Sougnez était arrivé à la conviction que « la religion…
Le Choix rappelle ses valeurs

Les valeurs du Choix

Le 4 décembre 2019 communiqué Depuis quelques semaines maintenant,…

Nos pétitions

Vous n’avez pas encore signé nos pétitions ? Il est temps, plus que jamais, de le faire. Et n’oubliez pas de partager sans modération !