Loi sur les soins palliatifs

La loi sur les soins palliatifs fête ses 20 ans : 

Allons-nous vers une acceptation réciproque ?

 

Dans le media en ligne collaboratif « THE CONVERSATION » (https://theconversation.com/fr/who-we-are) Emmanuel HIRSCH, professeur d’éthique médicale à l’université de PARIS-SACLAY, a écrit  le 18 juin l’article que voici à propos des 20 ans de la loi sur les soins palliatifs :

https://theconversation.com/la-loi-sur-les-soins-palliatifs-fete-ses-20-ans-un-texte-fondateur-mais-un-bilan-insuffisant-118517 

La conclusion nous laisse entrevoir des perspectives optimistes :

« … une dépénalisation du suicide médicalement assisté ? » avec le souci de « … penser ensemble l’environnement humain et social favorable à une fin de vie digne, respectueuse des préférences et des droits de chacun, attentive à éviter les discriminations et donc inspirée des valeurs de notre démocratie. »

L’association le Choix Citoyens pour une mort choisie  s’inscrit complètement dans ces perspectives et demande que l’accès aux soins palliatifs soit accessible pour tous.

Le suicide médicalement assisté doit être rendu possible pour ceux qui le souhaitent sans avoir à s’exiler dans les pays qui l’ont rendu légal.

Les soins palliatifs et le suicide assisté sont complémentaires et doivent permettent à chacun de CHOISIR sa fin de vie en fonction de ses valeurs.

1 réponse
  1. Decollogne Michel
    Decollogne Michel dit :

    Cette loi sur les soins palliatifs est une halte au milieu du gué.
    Je souhaite que l’on offre une réelle possibilité de choisir de partir selon ses voeux ou à défaut selon les voeux des personnes partageant la vie de la personne concernée.
    Pour ma part, dès que je ne serais plus autonome, je souhaite mourir plus tôt que de peser sur mon entourage ou sur un service de “soins”.
    Je ne veux pas que l’on exploite ma retraite dans des soins inutiles et je souhaite qu’elle soit répartie pour améliorer le niveau de vie de ceux qui vivent encore.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *