VINCENT LAMBERT – La bonne nouvelle est tombée !

La cour de cassation a cassé la décision de la Cour d’appel…
L’arrêt des traitements peut donc reprendre.C’est maintenant au CHU de Reims de décider …

TRIBUNE LIBRE de Valérie Sugg

Après des années d’errance concernant le devenir de Vincent Lambert, de conflits, d’attaques, le procureur Général François Molins vient d’annoncer qu’il  “casse” la décision de la Cour d’Appel du 20 mai dernier que les avocats des parents avaient fêté comme une “remontada” dans un excès de réjouissance déplacée et qui avait engendré la reprise immédiate des traitements.
Avant même l’annonce du Procureur Général, les parents de Vincent ont annoncé de nouvelles procédures mais il a bien confirmé que plus aucun recours ne sera possible et que l’hôpital peut maintenant mettre un terme aux traitements et accompagner Vincent et ses proches dans ses derniers moments. 
Je n’ai aucune envie de me réjouir, il est juste question de respecter le choix de Vincent Lambert, infirmier jusqu’à son accident, et qui avait stipulé ne pas vouloir d’acharnement thérapeutique si quelque chose devait lui arriver. Il serait bien qu’on laisse l’équipe soignante prendre soin des derniers moments de Vincent, en présence de sa femme, sa fille, ses proches, dans un apaisement indispensable.
Ce triste parcours doit permettre à chacun de préparer ses directives anticipées en passant par son DMP (Dossier Médical Partagé) ou autre et de réfléchir sur une nécessaire loi qui puisse permettre à chacun de décider ce qu’il souhaite lui-même pour sa fin de vie, dans le respect du choix de chacun. Etant membre d’honneur du Comité de l’association Le choix. Citoyens pour une mort choisie., vous pouvez aller sur le site, vous informer, trouver des témoignages, des conseils pratiques pour vos directives, échanger, dans l’unique but de décider ce qui est le mieux pour vous. 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *